Euskal Erle Beltza

🐝 Cette abeille s’est dĂ©veloppĂ©e dans l’ouest de l’Europe puis s’est repliĂ©e vers le sud-ouest de la France. Au cours des siĂšcles, cette abeille sauvage s’est adaptĂ©e aux diffĂ©rents milieux qu’elle a colonisĂ©s grĂące Ă  la sĂ©lection naturelle. Ainsi, l’abeille noire du Pays Basque constitue un Ă©cotype particulier, des 2 cĂŽtĂ©s des PyrĂ©nĂ©es.

 

L’écotype prĂ©sent au Pays Basque est intĂ©ressant pour son adaptation au climat ocĂ©anique humide et aux hivers longs. Cette espĂšce s’adapte bien aux espaces de montagnes et rĂ©siste bien aux maladies.Durant les printemps pluvieux et frais, notamment au mois de mars au Pays Basque, la Reine adapte sa ponte Ă  la baisse de l’offre de nourriture et permet ainsi la survie de la colonie.

L’abeille noire subit les mĂȘmes menaces que toutes les autres races d’abeilles, Ă  savoir l’emploi d’insecticides, l’arrivĂ©e de prĂ©dateurs comme les frelons asiatiques ou encore les parasites comme le varroa


Mais l’abeille noire du Pays Basque est actuellement Ă  un tournant de son histoire, un nouveau danger la guette : sa disparition liĂ©e Ă  des causes anthropiques (dĂ» Ă  l'existence et Ă  la prĂ©sence d'humains). En effet, l’intensification de l’apiculture par la crĂ©ation de grosses unitĂ©s de production ont emmenĂ© les apiculteurs Ă  rechercher des abeilles trĂšs productives et ont introduit des abeilles caucasiennes qui rĂ©coltent plus de nectar, ou des abeilles italiennes qui sont adaptĂ©es Ă  la production intensive de gelĂ©e royale. 👑

Afin de maintenir une souche proche des populations originelles du Pays Basque, les associations d’apiculteurs du Pays Basque sud ont dĂ©veloppĂ© une production d’essaims Ă  partir de souches ancestrales trouvĂ©es Ă  Oñati et Goizueta.

 

En 2012, un conservatoire de l’abeille noire, Euskal Erle Beltza a Ă©tĂ© crĂ©Ă©, et le siĂšge social se situe Ă  Itxassou. Il existe diffĂ©rents buts Ă  cette association :

  • Faire connaĂźtre et reconnaitre l’abeille noire locale par les apiculteurs amateurs ;
  • Proposer des cours d’initiation Ă  l’apiculture pour les amateurs, ce qui conduit les apiculteurs Ă  se familiariser avec l’abeille noire ;
  • Le conservatoire Ă  acheter les premiers essaims, il propose a prĂ©sent des essaims de qualitĂ© aux apiculteurs qui dĂ©sirent travailler avec l’abeille noire locale ;
  • Mettre en place une zone de fĂ©condation.

De nos jours, de plus en plus de personnes s’intĂ©ressent au programme de sauvegarde de l’abeille noire du Pays Basque. L’enjeu est important, car il s’agit de maintenir la biodiversitĂ©, et d’empĂȘcher l’appauvrissement de notre patrimoine culture. L’abeille noire ayant marquĂ© de son empreinte la culture rurale de notre Pays. 🙃